Emploi : les inégalités femmes-hommes persistent en Europe

Si les femmes sont plus diplômées que les hommes dans la majorité des pays européens, elles gagnent encore beaucoup moins que leurs collègues masculins et sont plus durement touchées par le chômage.

Par @gregoirenormand  https://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/emploi-les-inegalites-femmes-hommes-persistent-en-europe-755191.html

Les inégalités entre les hommes et les femmes en Europe ont la vie dure. Dans une publication livrée ce lundi 23 octobre, l’Insee et Eurostat dressent un panorama peu reluisant des disparités existantes sur « La vie des femmes et des hommes en Europe ». Parmi les thèmes abordés figure un chapitre consacré au monde du travail relatant les principales inégalités entre les hommes et les femmes. Retour sur cinq chiffres qui montrent qu’elles sont particulièrement frappantes dans la sphère professionnelle.

■ Près d’un tiers des femmes sont à temps partiel

Sur le front de l’emploi, les différences entre les femmes et les hommes sont particulièrement marquantes. Le travail à temps partiel est très loin d’être également réparti alors qu’il représente « un aspect important de la conciliation entre le travail et la vie familiale ». En 2016, 32% des femmes travaillaient à temps partiel contre seulement 9% des hommes. Et cette proportion évolue selon les pays avec la part la plus élevée des femmes à temps partiel aux Pays-Bas (77 %), en Autriche (47 %) et en Allemagne (46 %) et pour les hommes aux Pays-Bas (26 %) et au Danemark (17 %). En France, cette part atteint 29,8% pour les femmes (contre 7,5% pour les hommes), soit légèrement en dessous de la moyenne européenne. Les deux sexes confondus, c’est en Bulgarie que la part des travailleurs à temps partiel est la plus faible (il concerne 2 % des femmes et des hommes).

■ Un chômage à 8,7% pour les femmes

Dans l’Union européenne, les femmes sont particulièrement touchées par le chômage. En 2016, le taux de chômage, au sens du bureau international du travail, s’élevait à 8,7 % pour les femmes et 8,4 % pour les hommes. Dans quatorze États membres, le taux de chômage est plus élevé pour les femmes, dans treize autres plus élevé pour les hommes et égal en Hongrie.

Et si les chiffres du chômage n’illustrent pas les différences les plus frappantes, ceux relatifs au taux d’emploi (*) sont plus marquantes. En moyenne, le taux d’emploi dans l’UE est plus élevé pour les hommes (72%) que pour les femmes  (61%). Et cette différence augmente avec le nombre d’enfants.

« Le taux d’emploi des femmes sans enfant s’élève en 2016 à 65 %, contre 73 % pour les hommes. Avec un enfant, on mesure une augmentation, avec 71 % pour les femmes et 85 % pour les hommes. Avec deux enfants, le taux d’emploi reste à 70 % pour les femmes, et monte à 89 % pour les hommes. »

Les Rencontres Emploi des Femmes dans l'Automobile

Trouvez le job de vos rêves

Découvrez
Share This