Plastic Omnium : la diversité est une richesse pour notre entreprise

Plastic Omnium, fabricant de systèmes de carrosserie, de réduction des émissions et de stockage d’énergie, employant 30 000 salariés dans 137 usines et 31 centres de R&D répartis dans 25 pays, fait le point sur ses leviers de féminisation des équipes et d’égalité de traitement entre hommes et femmes. Rencontre avec Jana Kley, Directrice des Ressources Humaines de Plastic Omnium.

 

WAVE : Bonjour Madame Kley. Que signifie l’égalité femmes/hommes chez Plastic Omnium ?

J.K. : Chez Plastic Omnium, nous pensons que la mixité hommes-femmes est le premier pas vers la diversité au sens large : diversité des angles de vue et des approches, diversité par l’âge, le sexe, la nationalité, le parcours…

Cette diversité est une richesse pour notre entreprise et j’irais même jusqu’à dire qu’elle est clé pour notre pérennité car elle est source de créativité et d’innovation. Si nous clonions une même vision du monde nous ne ferions que reproduire les mêmes solutions, en passant à côté des idées disruptives qui nous font avancer !

C’est pourquoi l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes constitue un axe majeur de notre politique sociale. Elle doit permettre à chacun/chacune de bénéficier d’un traitement égal en matière d’accès à l’emploi, de formation professionnelle, de qualification, de promotion, de rémunération et de conditions de travail.

WAVE : Alors où en sommes-nous chez Plastic Omnium de la place des femmes dans la diversité ?

J.K. : Dans un secteur traditionnellement très masculin, nous sommes fiers de compter 39% de femmes au sein de notre comité de direction. C’est un score plus élevé que la moyenne des entreprises implantées dans l’Hexagone, évaluée à 25%. Cette proportion de femmes dans les plus hautes sphères du groupe est un souffle qui facilite le changement. Les initiatives sont désormais impulsées à tous les niveaux de l’entreprise et dans tous les pays dans lesquels nous sommes implantés.

Les femmes représentent 22,5 % des ingénieurs et cadres et 19% des postes à responsabilité managériale.

Nous avons encore des progrès à réaliser pour attirer plus des femmes et atteindre nos objectifs de 25% en 2025 et 30% en 2030 pour les populations ingénieurs et cadres, mais la dynamique est bien présente.

WAVE : Sur quels socles allez-vous concentrer votre énergie pour accentuer la féminisation du groupe ?

J.K. : Nous avons mis en place un plan d’action reposant sur 5 piliers. Il a pour objectif de renforcer notre politique d’inclusion y compris en faveur de la mixité hommes-femmes.  

  1. Créer un état d’esprit : dès cette année, une formation sera proposée aux collaborateurs pour lutter contre les biais inconscients et favoriser l’inclusion.
  2. Formation & Développement : un programme dédié sera lancé pour accompagner des femmes managers dans le développement de leur carrière et un programme de mentorat permettra à des femmes en plein essor professionnel de profiter du soutien et de conseils d’un membre du comité de direction.
  3. Recrutement & mobilité : le groupe va intégrer des critères permettant à la fois de cibler des profils internationaux et mixtes. Concernant le recrutement, notre objectif est qu’il y ait au moins une femme parmi les candidats finaux. Et notre volonté est la même pour les mobilités internes : au moins une femme et/ou une personne d’un autre département.
  4. Environnement de travail : diverses mesures favorisant l’inclusion sont mises en œuvre allant du congé parental aux horaires flexibles en passant par le travail à distance et le partage de bonnes pratiques en termes de collaboration.
  5. Réseaux : nous avons développé un réseau interne appelé WoMen@PO ouvert aux hommes et aux femmes, afin d’aider à la sensibilisation et au dialogue sur ces questions. En France, nous sommes aussi partenaires de l’association Elles bougent qui vise à susciter des vocations pour les métiers techniques auprès des jeunes filles, et désormais de WAVE.

 

WAVE : Vous annoncez là un changement culturel !

J.K. : Plastic Omnium connaît une période de changement inédite. La voiture plus durable, connectée et personnalisée est une véritable opportunité de croissance et notre transformation passera par une plus grande diversité des profils et des idées.

 

WAVE : Le changement a besoin de modèles en somme ?

J.K. : Vous avez tout à fait raison. S’inspirer auprès de modèles, partager les expériences et les bonnes pratiques, débattre autour de questions de société, est très utile pour nos collaborateurs. Ambition, équilibre entre vie professionnelle et personnelle, relations professionnelles, marketing de soi, lutte contre le sexisme… Les thèmes ne manquent pas et alimentent nos évènements internes WoMen@PO. Au passage, on constate à quel point les origines culturelles ont également un impact important sur la posture des hommes et des femmes. C’est pourquoi notre réseau s’appuie sur un réseau de 150 volontaires répartis dans 14 pays, pour agir au plus près des réalités des équipes.

 

WAVE :  Alors pourquoi être partenaire de WAVE ?

J.K. : Wave, fondée il y a plus de 10 ans par des femmes de l’automobile, a été retenue par Félicie Burelle, notre Directrice Générale Adjointe en raison de sa philosophie et des solutions pragmatiques qu’elle propose. Wave alimente notre réflexion et nous invite à progresser. Wave est une source d’inspiration, nous sommes très heureux de soutenir l’association.

I am Remarkable avec Google

Trouvez le job de vos rêves

Je m'inscris
Share This