Dorothée Bonassies : une icône de l’auto qui donne des ailes aux femmes !

Dorothée Bonassies, Directrice de la marque Volkswagen en France et membre du comité de direction de Volkswagen Group France, fait part des forces fondatrices de sa carrière dans l’automobile.

WAVE : Bonjour Dorothée. Pour faire court. En 1993, vous intégrez Renault et y gravissez les échelons jusqu’à occuper des postes de direction dont celui de Directrice Après-Vente Europe. En 2017, vous rejoignez Volkswagen Group France en qualité de Directrice du développement réseau et stratégie digitale puis devenez Directrice de la marque Skoda. Depuis le 1er janvier 2024, vous êtes la Directrice de la marque Volkswagen. Quel parcours ! Mais revenons 30 ans en arrière. Intégrer le secteur automobile était-il un choix ou le fruit du hasard ?

Dorothée Bonassies : Depuis ma plus tendre enfance, je suis fascinée par le bel objet mécanique qu’est la voiture, le plaisir et la liberté qu’elle procure et les services qu’elle rend aux plus grands nombres au quotidien. Pour l’anecdote, notez que mon nom de jeune fille est Voituriez ! Mais s’il n’y a pas de déterminisme, il n’y a pas de hasard non plus. Il n’y a que mon envie.

Aussi, tout juste diplômée, employée dans le secteur bancaire en attendant mon rêve d’automobile, les planètes se sont alignées. Renault a proposé en 1993 des postes pour jeunes diplômés. J’ai eu la chance de commencer vendeuse dans l’une des plus grandes succursales de la marque. Cette expérience m’a toujours servie tout au long de mon parcours tout comme celle de directrice de succursales plus tard.

A chaque étape de ma carrière je n’ai jamais ressenti de freins en tant que femme, bien au contraire plutôt de la bienveillance de la part de mes pairs ou ma hiérarchie.

La fascination pour l’automobile est toujours vive. Je suis en effet grisée par la façon dont les acteurs du secteur parviennent à relever les inouïs bouleversements en cours. Il est un pionnier de la protection de la planète comme en témoigne le développement du recyclage, des véhicules électriques et du concept de mobilité. La partie commerce est également impactée par des bouleversements notoires dont la visée est une expérience client positive : configurateurs de véhicules performants ; offres transparentes pour budgétiser avec précision le coût du véhicule ; conseils client tout au long de leur parcours…

Tout autant de transformations qui devraient être synonymes d’une plus grande proportion de femmes dans les effectifs.

WAVE : Vous sous-entendez qu’en termes d’emploi le secteur automobile dont Volkswagen Group France se féminiserait. Pouvez-vous préciser ?

Dorothée Bonassies : Tous les nouveaux postes proposés dans le secteur sont en parfaite adéquation avec les qualités dites féminines que ce soit dans le commerce, le financement, le digital… En vente comme en après-vente, elles sont très attendues car quitte à être caricaturale, les femmes sont patientes, à l’écoute et rassurantes. Pragmatiques, elles comprennent aussi parfaitement les besoins quotidiens des femmes acquéreurs : faire les courses, emmener les enfants à l’école, partir en vacances en famille, aller au travail… N’oublions pas que 50% de nos acquéreurs sont des femmes !

Aussi, j’ai grand espoir que cette nouvelle donne permettra à Volkswagen Group France d’atteindre rapidement l’égalité homme/femme en termes d’emploi à laquelle il aspire. Pour autant, si nous sommes encore loin de nos objectifs, nous progressons. En effet, dans le groupe, le pourcentage de femmes dans l’effectif en CDI est passé de 28,1% en 2021 à 30,9% en 2023 et celui des femmes dans le management connaît également une belle progression en passant durant la même période de 19,23 à 23,60 %.

WAVE : La féminisation du secteur, notamment chez Volkswagen Group France, est donc en marche. Pourtant, au démarrage de notre entretien, vous avez soupiré un brin insolente et goguenarde : « Je vais encore avoir besoin de faire mes preuves ! »

Dorothée Bonassies : Même si les mentalités bougent, le changement n’est pas assez rapide à mon goût.

Aussi, parce que je suis une femme, malgré mes 30 ans de métier dans le secteur automobile, il me faudra encore démontrer que je suis légitime à occuper la fonction pour laquelle je viens d’être nommée.

C’est comme ça que je suis. Et pourtant, je sais que les femmes ont toute leur place dans le secteur et ce dans toutes les fonctions même les plus hautes. D’ailleurs, nombreuses sont les études qui démontrent que les entreprises où il y a le plus de femmes sont celles qui sont les plus performantes. Cela me réjouit. C’est une belle démonstration.

WAVE : Votre parcours a fait de vous une icône. Ce rôle est-il difficile à endosser ?

Dorothée Bonassies : Toute jeune, j’ai vu et entendu des femmes qui ont fait de très belles carrières dans le secteur. Leur parcours m’a aidé à être fidèle à mes convictions et à mes ambitions. Elles ont été des modèles motivants.

Aussi, je suis fière d’endosser à mon tour ce rôle d’icône comme vous dites. Au sein du groupe, il y a déjà de nombreuses femmes occupant des postes clef : Andreea Lungu – Directrice Après-Vente Audi-, Nathalie Hoffet – Directrice Marketing Audi-, Valérie Pivert Diallo – Directrice RH & Environnement … et Leslie Peltier – Chef de Département Presse & Communication Groupe-.

A ce propos, j’invite toutes les femmes quelle que soit l’entreprise dans laquelle elles exercent, quel que soit le poste qu’elles occupent, quel que soit leur âge, à être des ambassadrices de l’automobile afin de déclencher des vocations auprès notamment des jeunes filles encore scolarisées.

WAVE : Et vous Dorothée. Entre la toute jeune vendeuse débutante en 1993 et l’actuelle Directrice de la marque Volkswagen, qui êtes-vous ?

Dorothée Bonassies : Hormis les visibles signes du temps, dans le fond je suis la même qu’il y a 30 ans. Et, je vais exercer comme je l’ai toujours fait car je ne sais pas travestir mes convictions. D’ailleurs, je suis convaincue qu’il est plus simple d’être fidèle à soi-même.

Pour tenter de répondre à votre question, on ne peut plus complexe, je dirais que la curiosité et l’envie de dépasser collectivement les objectifs professionnels imposés sont certainement les piliers qui caractérisent le plus ma personnalité. En effet, j’aime autrui. J’ai plaisir à rencontrer des personnes, à les écouter… Je suis curieuse d’elles. L’intelligence de chacune me nourrit. C’est la raison pour laquelle, à la seule mixité, je préfère la diversité. De mes expériences professionnelles, je sais notamment qu’en entreprise, la conjugaison de talents divers par leur nationalité, leur culture, leur âge, leur sexe, leur parcours professionnel, leurs loisirs… apporte sur un même sujet des angles de vue différents. C’est cette pluralité de prismes qui génère innovations et surcroît de performances. C’est sans doute pour cela que ma valeur force est l’équipe. D’ailleurs, permettez-moi de profiter de cet article pour remercier celles et ceux qui m’ont accompagnée et qui travaillent avec moi.

Mon travail, c’est le plaisir de créer avec mes équipes. C’est ce « Ensemble » qui fait avancer…  et atteindre le succès. A plusieurs, vous êtes toujours plus forts que seul. Pour autant, j’ai conscience que je suis sujette comme d’aucuns à me laisser prendre au piège de l’urgence imposée par les injonctions de performances du marché. Ce leurre d’efficacité est à combattre. Aussi, je m’impose continuellement à la plus haute vigilance. Et je souhaite savoir porter encore plus d’attention à mes collaborateurs même si cela peut contrarier mes croyances du moment. Cette posture est source de nombreux gains. L’attention à autrui enrichit la réflexion même si on est a priori en désaccord. Si un collaborateur s’exprime c’est qu’il y a une raison. Aussi, si le quotidien impose souvent son filtre, balayer une parole sous prétexte qu’elle ne correspond pas à votre modèle du moment est une erreur.

WAVE : Quels conseils donneriez-vous aux femmes pour réussir dans l’automobile ?

Dorothée Bonassies : Je n’ai qu’un conseil et il est valable pour toutes et tous quel que soit le secteur d’activité, le poste, l’âge… Il rejoint l’injonction qu’Anne Abboud, Directrice Sales & Services de Stellantis & You, a clamé le soir de son élection de Femme de l’année WAVE en 2022 : « Parlez simple et fort ! »

Je l’applique en la traduisant en 5 postures fondamentales :

  • Assumer ses ambitions
  • Croire en soi et ses forces
  • S’appuyer sur sa volonté
  • Avoir de l‘audace
  • Se faire entendre

S’il n’est, pour une femme, jamais naturel d’afficher ses ambitions en clamant « Je veux ce poste-là ! », il est impératif qu’elles bousculent leurs principes, expriment leurs volontés et n’acceptent pas un poste sans adéquation avec leurs souhaits. Sans quoi la vie professionnelle devient un pensum. Or, le travail doit malgré les jours rugueux être majoritairement une source de satisfactions et de réalisation de soi. Pour celles qui vivent leur métier avec passion, les situations perçues comme difficiles pour certains ne sont que des défis à relever pour les investis heureux dans leur poste.

Autre impératif de succès selon moi : ne pas s’isoler. En cela, il est fort à parier qu’il y aura toujours une femme pour les inviter à un échange, même fortuit. Il faut prendre ce temps. Il est toujours riche. Le partage permet de se libérer du stress car formuler est synonyme de prise de recul. Sans compter qu’on peut en ressortir avec un regain d’énergie et d’idées nouvelles ! La complicité entre femmes dans une entreprise majoritairement masculine s’installe rapidement. C’est comme instinctif. Et c’est très plaisant. D’ailleurs, dans le groupe Volkswagen, nos rencontres sont informelles. Elles misent sur le naturel de conversations impromptues sans cadre ni contrainte. Ainsi, si le très en vogue mentorat n’est pas institutionnalisé, il existe.

En termes de soutien aux femmes, j’invite celles de l’auto à rejoindre l’association WAVE ! Défenseur de la mixité dans le secteur automobile, WAVE met en place des ateliers de mentoring, publie des articles de fond sur le secteur, propose des offres d’emploi dans la filière, organise des évènements uniques comme les Rencontres Emploi ou encore des soirées conviviales pour échanger avec d’autres femmes du secteur…

Alors, Mesdames, comme dit l’autrice de WAVE, Alexandra Legendre : Osez l’auto !

Devenir membre de WAVE et bénéficier de tous les dispositifs en faveur des femmes dans l’automobile.

Recherche de speaker IA – Convention annuelle NextMove

Recherche de speaker IA – Convention annuelle NextMove

Nous sommes à la recherche d'une intervenante sur le sujet de l'IA pour notre convention annuelle, le 26 juin 2024 - Caen, Centre de conférences du Crédit Agricole). Depuis 2012, la convention annuelle du pôle de compétitivité Automobile et Mobilités NextMove s’est installée comme l’un des temps forts de l’écosystème d’innovation français pour la mobilité. 

Le sujet ? "Comment l'IA va-t-elle contribuer à la transformation des mobilités ?"

Lire l'artice

WAVE – Ethics & Boards Baromètre 2023 de la féminisation des instances dirigeantes dans l’auto

WAVE – Ethics & Boards Baromètre 2023 de la féminisation des instances dirigeantes dans l’auto

À l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes le 8 mars, l’association WAVE publie son baromètre annuel de la féminisation des Comex dans le secteur auto. Ce baromètre, établi depuis 2014, dresse année après année un panorama complet du secteur automobile. La France se situe au-dessus de la moyenne.

Lire l'artice

Share This