Volkswagen Group France : WAVE est un levier de performance pour les acteurs du secteur automobile

Xavier Chardon, Président du Directoire de Volkswagen Group France, et Verena Pulcher, en charge de la DAF, DRH et juridique notamment, font part des actions du groupe en faveur de la féminisation des équipes.

WAVE : Bonjour Madame Pulcher, Monsieur Chardon. Au-delà de simplement satisfaire aux critères de notations des actionnaires en matière de mixité femmes/hommes, Volkswagen Group France affiche celle-ci comme un levier de performances. Derrière la communication, qu’y a-t-il ?

Xavier Chardon : Si vous le permettez, nous préférons parler de diversité. Diversité des personnalités, diversité des provenances sociales, des parcours professionnels, des cultures, mixité des épreuves de la vie entre valides et personnes en situation de handicap…  Car la complémentarité entre la multiplicité des appréhensions du monde et la diversité des approches est un levier permettant à l’industrie automobile de relever les multiples défis en synergies et en changements permanents : digitalisation, services, économie décarbonnée, mobilité, véhicules autonomes…

Verena Pulcher : Ainsi, si la problématique de la diversité dont la mixité femmes/hommes était, il y a encore quelques années, reléguée au second plan derrière les enjeux économiques et financiers, elle est aujourd’hui, tout comme les actions en faveur de la préservation de l’environnement, à égale considération et est devenue une priorité pour les RH.

WAVE : Comment cette ambition se traduit-elle dans les faits ?

X.C. : Concrètement, pour atteindre nos objectifs de diversité, nous avons mis en place des actions volontaristes en faveur de la mixité et de l’égalité professionnelle car un groupe comme le nôtre a tout intérêt à avoir une population représentative de la société et de ses clients dont de nombreuses femmes. Elles sont notamment des consommatrices actives, et non des passagères passives. Aussi pour être en phase avec leurs attentes et savoir prendre en compte leur point de vue, nous sommes très vigilants à la non-discrimination à l’embauche, ce qui se traduit par le respect d’une proportion de recrutement féminin.

V. P : Volkswagen Group France se penche depuis de nombreuses années sur le sujet et est très engagé dans le respect d’égalité de traitement entre les femmes et les hommes, notamment en matière de recrutement, formation, promotion et rémunération. Et, le Groupe a largement œuvré afin de féminiser les équipes. Par exemple, la proportion globale de femmes recrutées âgées entre 30 et 40 ans est aujourd’hui de 37%. Ce succès est le fruit d’une stratégie RH renforcée depuis 3 ans.

Nous avons fait évoluer nos critères de sélection des candidats et formé nos recruteurs et managers à la non-discrimination. Comme dans tous métiers, ces derniers ont inconsciemment tendance, par effet miroir, à recruter des profils qui leur ressemblent. A nous de casser les codes !

X. C. : Et si le développement de la mixité passe par un renforcement de l’équilibre hommes/femmes au niveau du recrutement, elle est aussi affaire de promotion interne des femmes. En effet, nous avons pour ambition de passer de moins de 15% de femmes dans le Top Management en 2021 à 35% en 2025.

WAVE : Votre objectif est ambitieux. Quels sont vos leviers pour l’atteindre ?

X. C : Il y a à peine 30 ans, diplôme en poche, tout le monde rêvait d’intégrer l’industrie automobile ou aéronautique européenne. Depuis, le monde a considérablement changé. Les GAFAM ont années après années aspiré les talents quel que soit leur sexe. A tel point que les jeunes ont une image incroyablement datée du secteur.

V. P : C’est pourquoi nous sommes très présents dans les écoles et informons les jeunes qu’à l’image des Apple et autre Microsoft, nous sommes également en quête, par exemple, de datascientists. Tous les métiers du numériques, sont comme ceux de la vente directe, de la conception… des professions à investir par les femmes au-delà des traditionnelles fonctions administratives.

X.C. : Au-delà de l’inouï champ de possibles que le Groupe leur propose d’explorer, en France ou ailleurs, nous leur offrons la sécurité d’un groupe mondial solide.

V. P. : Nous sommes aussi très attentifs à l’équilibre vie professionnelle / vie privée. Aussi, nous faisons du télétravail une pratique. Et pour que celle-ci ne soit pas synonyme d’effets délétères, elle est accompagnée d’un dispositif de droit à la déconnexion.

WAVE : Comptez-vous sur des femmes iconiques du groupe pour attirer et fidéliser d’autres talents féminins ?

X.C. : Oui, indubitablement. Mieux que des discours, elles sont la preuve de notre engagement. Elles montrent aux autres femmes qu’il est possible d’accéder à un poste à responsabilité dans notre groupe. Aussi, nous valorisons leurs parcours en espérant qu’ils suscitent des vocations. Il en est ainsi de :

  • Verena Pulchera qui a rejoint le Groupe en 2000 et y a exercé diverses fonctions en Allemagne et à l’étranger avant d’occuper en 2016, une fonction de première ligne pour la marque Volkswagen au sein de Volkswagen AG, en Allemagne puis d’être nommée en 2020, Secrétaire Générale au sein du directoire de Volkswagen Group France avec la responsabilité de la Direction des Ressources Humaines & Formation, et des fonctions gouvernance. Elle a pris en sus la charge en 2021 de la Direction Finance et Administration de Volkswagen Group France.
  • Dorothée Bonnassies après un beau parcours chez Renault a occupé le poste de Directrice du Développement du Réseau de Volkswagen Group France avant d’être nommée Directrice de la marque ŠKODA en France.
  • Nous comptons aussi sur Nathalie Hoffet, Directrice Marketing Audi ;  Élise Remark, Directrice Marketing SEAT ; Soledad Levert, Chef du Département Après-Vente SEAT et Cupra, et Aurélie Ribeiro, Chef du Département Service Clients et Mobilité.

V. P . : Au niveau Direction, le groupe est fier de compter sur Hauke Stars, membre du directoire de Volkswagen AG pour l’ IT  et Hildegard Wortman qui a intègre le comité de direction Ventes et Marketing de Audi AG en 2019 et est devenue en 2022 membre du directoire Ventes de Volkswagen AG.

WAVE : À la différence de certains acteurs qui ont créé des réseaux de femmes en leur sein, même si ces derniers s’ouvrent de plus en plus à tous, Volkswagen Group France n’en a pas. Mais vous êtes tout de même partenaire de WAVE. Pourquoi ?

X.C. : Nous n’avons pas de réseaux de ce type en interne car nous estimons que ces groupes dédiés aux femmes ou à d’autres, des séniors par exemple, stigmatisent et génèrent des silos dans des silos.

Pour autant, nous sommes absolument convaincus que Wave dont Florence Lagarde, Directrice de la publication et de la rédaction d’Autoactu.com est co-fondatrice, est un véritable levier de performance pour les acteurs du secteur automobile.

En effet, depuis sa création Wave a boosté la prise de conscience de la filière quant aux atouts économiques de la mixité professionnelle. Et fidèle à ses valeurs, l’association n’a de cesse de favoriser le développement et le partage des bonnes pratiques dans les entreprises et à inviter les femmes, encore trop peu nombreuses, à nous rejoindre.

Les Rencontres Emploi des Femmes dans l'Automobile

Trouvez le job de vos rêves

Découvrez
Share This